Accueil | Livres | Collection "Carnets du Massif central"

Irréfutable Chaîne des Puys


Depuis des millénaires, la Chaîne des Puys, au cœur du Parc naturel des volcans d’Auvergne, aligne ses volcans assoupis au-dessus de l’Allier et de la Limagne. Nos lointains ancêtres l’ont vue se former dans les grondements, les séismes, les monstrueuses coulées de lave.

Aujourd’hui, apaisée, elle donne à contempler de loin sa ligne majestueuse, verdoyante ou bleutée. La ville de Clermont s’est blottie à ses pieds. De l’autre côté, sur les hauts plateaux, elle offre ses lacs, ses pâturages, ses étés éclatants, ses rudes hivers, le ruissellement de ses mille sources d’eau pure.

Nous sommes revenus parcourir ces contrées à la fois familières et lointaines comme l’enfance. De Tazenat à Montcineyre, de Saint-Nectaire à Volvic, nous y avons croisé les souvenirs et l’histoire, la vie paysanne et le tourisme, les pierres celtiques et les signes de la modernité. C’est tout cela que nous avons voulu rassembler dans ces pages : ce pays, le nôtre, tel qu’en lui-même.

François Taillandier / Bernard Deubelbeiss

Irréfutable Chaîne des Puys (extraits)
Lire plus de publications sur Calaméo

 Partenaires de l'ouvrage

Conseil général du Puy-de-Dôme - Parc naturel régional des volcans d’Auvergne - Manzat communauté - Communauté de communes de Rochefort Montagne

 Massif central magazine


Clermont-Ferrand absolu


Nous sommes revenus comme des voyageurs dans cette ville qui nous est pourtant familière – nous y avons tous deux grandi – mais sur laquelle nous voulions porter un regard disponible et neuf. Tout se mêle ici, l’histoire et le présent, les souvenirs et les rencontres, la permanence et le nouveau. Nous ne prétendons pas avoir tout vu ou tout compris. C’est simplement l’affection envers notre ville qui nous a inspiré ces pages.

François Taillandier / Bernard Deubelbeiss

Partenaire de l'ouvrage




Voyage en Auvergne


Pio Kalinski a parcouru l’Auvergne avec un parapluie. C’est faire preuve d’une grande sagesse. D’abord parce qu’il peut pleuvoir. Mais aussi parce que le parapluie est un déguisement habile, qui permet de se mêler discrètement aux indigènes. Il est revenu de son exploration avec de superbes linogravures qui restituent à merveille l’atmosphère à la fois ténébreuse et loufoque de ces régions perdues. Car l’Auvergne, au cœur de la France, est un inépuisable réservoir d’étrangeté. Étrangeté dont Pierre Jourde, dans le texte qui ouvre le livre, essaie de donner la teneur. Le parapluie, pour cela, est un excellent point de départ. Pierre Jourde a connu un vieux berger qui le portait avec une grande dignité, comme le bâton magique qui protège le mage errant dans des territoires fabuleux.

Voyage en Auvergne (extraits)
Lire plus de publications sur Calaméo

Partenaires de l'ouvrage

Conseil régional d'Auvergne - Mairie de Clermont-Ferrand - Mairie de Beaumont - Centre culturel du Bief - Mairie de Murat


Thiers, ateliers d'artisans couteliers


L’objet de ce premier ouvrage de la maison d’édition Page centrale n’est pas de dresser une apologie des couteaux. Les auteurs ont plutôt voulu montrer les ateliers, les machines, les outils. Et surtout les hommes. Ces artisans d’aujourd’hui. Sans artifice ni faux-semblant ; sans éclaircir ni assombrir le tableau. Le choix — difficile — s’est porté sur dix-sept artisans, de tous âges et de toutes origines, héritiers ou non d’une plus ou moins longue tradition familiale. Les rencontrer fut un plaisir : ces professionnels aiment parler de leur métier, même si tout n’est pas rose. Même si, dans certaines fabriques aujourd’hui démesurées, trop de chaises vides font face à l’établi. Dans les dernières pages, ces artisans couteliers ont été photographiés de près ; comme par défi à cette humilité qui les caractérise. Leur atelier ne porte aucune enseigne mais leur regard, en revanche, une profonde détermination : celle de s’adapter au monde moderne. Et de suivre les mots de Stendhal qu’un des leurs a inscrit, en devise, dans le creux d’un couteau fermant : « la vocation, c’est d’avoir pour métier sa passion ».

 

Thiers, ateliers d'artisans couteliers (extraits)

 

 Le coin des livres - Entretien avec l'éditeur - dimanche 05 juin 



Partenaires de l'ouvrage


Auvergne, les saisons du silence


Silencieuses, recueillies, devant l’Auvergne en costumes d’automne et d’hiver, les photographies d’Emmanuel Boitier nous parlent, cependant. Résultat d’un échange de regards sensibles entre le photographe et un pays singulier. À l’heure de l’extinction en beautés des derniers feux de sa nature; à l’heure du coucher sous le manteau blanc de son étrange surface.

La plume du romancier, en éclaireur, tour à tour virevoltant, nostalgique, même taquin, introduit dans ce que ces images recèlent, au-delà de leur apparence, de caractère, poésie, souvenirs, secrets ou paradoxes auvergnats. Où il est aussi question du cœur et de l’âme de l’Auvergne, et de l’Auvergne du cœur et de l’âme.

Auvergne, les saisons du silence (extraits)